17/02/2013

Sans toi

dd1102gc.jpgEmportée par tes mots,

Enlacée par les flots,
Je pensais que tout était possible.

Je
voyais mon si bel avenir
Ac
compagde ton sourrire.

T
out était possible.

J
amais je n'aurais imagi
Q
ue ce bonheur indescriptible,
P
uisse s'envoler si vite.

Avec toi, j'étais si légère.
Av
ec toi, jtais si à l'aise.
S
ans toi, je ne ressens plus rien.
Sans toi, je ne suis plus rien.

J'ai peut être mal agi,
Mais dis moi Quand et Où.

T
u donnais un sens à ma vie
M
ais aujourd'hui, je te vois partout.
P
lus rien ne me captive ;
Plus rien ne me fait revivre.

S
euls tes bras me permettent
De renaître.
Se
ul ton amour me rend heureuse
Seul toi à le pouvoir de rendre ma vie moins pluvieuse !

19:46 Écrit par Aurore VOINSON dans Amour, Déception, tristesse | Tags : doute, tristesse, amour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les apparences sont trompeuses

928790454_small.jpg

Un jour, mon amour, mon coeur,
J'ai
cru trouver le bonheur
C'éta
it en oubliant les ailes de mon coeur.

U
n jour, mon amour, mon coeur,
J'ai
cru avoir trouver le paradis.
C
'était en oubliant le destin et la vie.

Un
jour,mon amour, mon coeur,
J
'ai pensé que le destin nous prendrait dans ses bras
C'éta
it sans compter sur les tiens qui sont devenus froid.

Un
jour, mon amour; mon coeur,
R
eviendras tu ? ou notre amour est il mort ?
Sa
is tu que je ne pense qu'a notre sort

Un
jour, mon amour, mon coeur,
Te souviendras tu de nous ?
Te souviens tu de moi

M
on amour, mon coeur,
te
souviens tu de notre bonheur?

19:37 Écrit par Aurore VOINSON dans Amour, Déception, tristesse | Tags : souvenirs, amour, coeur | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Pour toi, je suis restée

On s'est rencont
U
n soir d'été
C'était les vacances de juillet
Une amourette qui s'est transfor
E
n une histoire de longue due.
O
n s'est aimé, on s'est pro
D
es mois de bonheur
j'ai su te donner mon ur
Mon seul défaut est de t'avoir ai trop fort
Ces mois passés tu as commencé à changer
N
os après-midi de promenade
Tu l'ais passé avec tes potes, tes camarades
Les bistrots sont devenus tes repères
Chaque soir, tu ne te cachais pas
Tu ne me regardais plus
T
u ne me touchais plus
A
croire que ma peau, mon amour ne te suffisait plus
Je te soupçonnais des maîtresses
Bien que je ne les ai jamais vu
Je ne t'ai jamais rien dit malgré ma détresse
Je supposais que tu savais
Mais ma douceur,mes caresses sont devenues transparentes
J'étais dans la tourmente
Alors j'ai ci de partir
M
ême si sans toi,je ne pouvais vivre
Mais tu m'en as empêché
J'ai pris ça pou rde l'amour passion
M
ais le seul probme c'est que tu n'avais pas ci de changer
Par amour, je suis resté
L
a plus grande erreur de ma vie ??
C'était celle-ci
Tu as vu mon amour et tu as pris ça pour de la soumission
Tes
caresses sont devenues des claques
Tes baisers sont devenus des poings
Et je t'aimais trop fort
Et pressé dans mon silence, j'ai rencontré la mort
Une liration que j'ai désirée
Et je te voyais pleurant sur ma tombe
T
u disais pourquoi ?
P
ourquoi ai-je fais ça ??
Tu
avais trop de peine
Pour voir les miennes
M
ais ne t'inquiètes pas
J
e suis toujours là.

624688516_L23xR-X3.gif

 

19:34 Écrit par Aurore VOINSON dans Amour, Déception, tristesse | Tags : battre, frapper, souffrance | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |