18/02/2013

Seule et pourtant si entourée

mont.jpg

Seule avec les arbres,
J
e compte mes larmes.

Mais seuls amis ?
U
ne mélancolie siinfinie.
Un ange me chantant ses louanges ;
Et une forêt verdoyante.

La
chaleur de lalancolie me rempli le cœur.
Sa
ns jamais vraiment l'atteindre.
Ma
is, grâce à elle, il évite de s'éteindre.
A
croire qu'elle meconnaît par ur.

La douceur de l'angefrôle ma peau.
C
omme un soleil chaud.
Co
mme un film protecteur.
Mai
s qui n'atteint jamais mon cœur.

Le
calme de la forêt pique mes yeux.
Pas de larmes, il pleut.
Une
pluie de souvenirs.
Me
poussant vers l'avenir.

La
chaleur,
La
douceur,
L
e calme,
Voi
ci mes amis
Dans cet espace infini :

La
VIE

 

16:47 Écrit par Aurore VOINSON dans Nature, Sentiments, tristesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.